Message de la Présidente

 

Chers amis,

Mon nom est Ferne Downey et je suis une actrice canadienne. Je suis profondément honorée d’avoir été élue présidente de la Fédération internationale des acteurs (FIA) lors de son 20ème Congrès mondial qui s’est tenu à Toronto en septembre 2012. La FIA est une voix reconnue et respectée parlant pour les artistes-interprètes à l’échelle internationale et je tâcherai avec détermination de l’aider à continuer de grandir au cours de mon mandat.

Nous parcourons tous un sacré chemin en tant qu’artistes. Nous partageons de nombreux défis dans notre vie d’artiste-interprète car celle-ci n’est jamais un long fleuve tranquille. Il s’agit d’une carrière précaire où les conditions d’emploi sont incertaines et les salaires variables ; la prise de risque en fait partie et il faut sans cesse embrasser le changement et se réinventer. En dépit de notre contributions culturelles, sociétales et économiques, un trop grand nombre d’entre nous est forcé de travailler dans des conditions de travail intolérables, de lutter pour la reconnaissance de notre statut social et le respect de nos droits fondamentaux du travail. J’ai le privilège d’avoir un syndicat solide derrière moi, luttant pour mes droits et m’aidant à gagner ma vie décemment grâce à mon travail. Ce sera ma mission en tant que présidente de la FIA de garantir que d’autres camarades artistes-interprètes puissent également s’appuyer sur des syndicats forts et à même de protéger leurs droits légitimes sur le lieu de travail.

Partant de la vision de deux pionniers au début des années cinquante – Jean Darcante du Syndicat National des Acteurs Français et Gérard Croasdell de British Actor’s Equity – la FIA s’est progressivement transformée en une organisation véritablement internationale, indépendante et non-gouvernementale, prenant la parole au nom de syndicats, de guildes et d’associations professionnelles d’artistes-interprètes de tous les continents. Nous conserverons l’esprit de ceux qui nous ont précédés et ont tellement accompli pour nous et lutterons pour les intérêts artistiques, économiques, sociaux et légaux des artistes-interprètes que nous représentons, où qu’ils vivent et travaillent.

Alors que les producteurs consolident leur pouvoir – s’organisant en grandes corporations intégrées verticalement et étendant constamment leur portée internationale – les artistes-interprètes professionnels doivent construire une solidarité internationale d’autant plus forte et travailler à la préparation d’accords mondiaux pour protéger les droits des artistes-interprètes. Nous devons nous battre pour garantir que tous les artistes-interprètes puissent bénéficier d’un contrat approuvé par les syndicats, d’un lieu de travail sans danger, d’une part correcte du revenu généré à partir de l’exploitation de leur travail dans tous les médias.

La FIA travaillera sans relâche pour la ratification du Traité de l’OMPI sur les interprétations et les exécutions audiovisuelles (le Traité de Pékin), garantissant des droits significatifs de propriété intellectuelle, tant économiques que moraux, et pour la mise en œuvre de ses plusieurs dispositions dans les législations nationales. La FIA continuera par ailleurs a lutter pour l’égalité des chances, la non-discrimination, la liberté d’association et la négociation collective, la formation et la reconversion professionnelles et de nombreuses autres questions nous concernant tous : notre Fédération est un réseau formidable nous réunissant et nous inspirant dès que nous nous rencontrons et apprenons les uns des autres.

La solidarité mondiale doit être la base sur laquelle la FIA continue à se développer. Nous organiserons des campagnes pour protéger la liberté d’expression de tous les artistes-interprètes à travers le monde. Nous résisterons à toute puissance conspirant contre nos meilleurs intérêts. Nous poursuivrons nos idéaux – et nous les réaliserons.

Ensemble, nous accomplirons des merveilles.

Merci. Thank you. Gracias.

En solidarité,

   Signature