Conditions de Travail des Danseurs

PASSEPORT EuroFIA POUR LA DANSE

 

Vous-êtes danseur ou chorégraphe? Vous avez l’intention de vous rendre dans un autre pays membre de l’UE pour un travail temporaire ou simplement afin d’y rechercher un emploi prochainement? Si oui, ces informations sont pour vous!

Les danseurs passent une partie considérable de leur vie à s’entrainer durement pour devenir professionnels. Ils commencent généralement leur formation à un âge très précoce – entre 5 et 15 ans – et beaucoup passent leur première audition professionnelle vers 17 ou 18 ans. Lorsqu’ils réussissent, malgré l’intense concurrence, leurs carrières sont particulièrement brèves. Beaucoup de danseurs arrêtent de se produire sur scène peu après la trentaine. Même si l’enseignement, le coaching, la mise en scène et la chorégraphie sont des alternatives professionnelles réelles pour beaucoup d’entre eux - certains combinent d’ailleurs ce type d’activités régulièrement avec leur travail d’interprète – la transition professionnelle reste essentielle pour offrir un véritable éventail de choix aux danseurs lors de leur retraite anticipée et ainsi s’assurer que ces individus qualifiés et bien formés puissent continuer d’être un atout sur le marché du travail.

La danse est également très exigeante physiquement et fatigante. Parce que les compagnies de danse sont sur les routes une partie de l’année, du fait d’une programmation limitée dans leurs villes ou pays d’origine, les danseurs passent finalement énormément de temps en tournée. La plupart des spectacles de danse ont lieu le soir, alors que les répétitions et les entrainements ont lieux la journée. Le résultat est donc que les danseurs travaillent souvent de très longues heures.

Enfin, les danseurs font partie des artistes-interprètes les plus mobiles. Moins tributaires des barrières linguistiques, ils travaillent dans de nombreux pays durant leur carrière et tentent souvent avec beaucoup de difficultés de concilier les différents systèmes de sécurité sociale, systèmes fiscaux et régimes administratifs auxquels ils sont soumis lorsqu’ils travaillent à l’étranger.

La FIA travaille depuis longtemps avec les danseurs, faisant la promotion d’une aide syndicale précieuse pour ceux qui travaillent temporairement à l’étranger, rassemblant des données cohérentes sur leurs conditions de travail, diffusant les bonnes pratiques en matière de reconversion – travaux qui sont pour la plupart référencés sur cette page.