Mobilité

Les artistes-interprètes voyagent souvent à l’étranger à la recherche de nouvelles opportunités d’emploi. Certains sont engagés dans des productions internationales ou au sein de compagnies itinérantes, d’autres sont attirés par de meilleures opportunités d’emploi. Néanmoins, l’emploi et la sécurité sociale sont des questions fondamentalement nationales et les artistes-interprètes sont donc soumis à des multiples régimes pendant leur carrière - ce qui peuvent profondément remettre en question leur droit à la sécurité sociale, à la retraite, au chômage et autres prestations de ce type dans leur pays d’origine. Le statut à l’emploi d’un même artiste-interprète peut fondamentalement changer d’un pays à un autre, de même que sa capacité à bénéficier d’une protection minimum accordée par le droit du travail.

La double taxation est un phénomène fâcheux mais fréquent parmi les artistes itinérants qui sont généralement assujettis à des impôts prélevés à la source dans le pays dans lequel ils se produisent et qui ne parviennent pas toujours à bénéficier des crédits d’impôt dans leur pays de résidence. Même lorsque les pays ont signé des accords bilatéraux pour éviter la double taxation, ceux-ci ne s’appliquent pas toujours en la pratique aux artistes.

La FIA plaide pour la révision des standards internationaux de l’OCDE, pour  qu’enfin l’artiste-interprète soit traité comme tout autre employé et taxé uniquement dans son pays de résidence lorsqu’il travaille temporairement à l’étranger, ou comme tout indépendant, en général imposé également dans son pays de résidence.

La FIA est aussi membre de On the Move, un réseau européen dont l’objectif est de sensibiliser aux problèmes liés à la mobilité qui affectent les artistes professionnels et de plaider pour l’adoption de mesures pour y remédier. La Fédération renforce la coopération et la solidarité entre ses membres de façon à étendre les bénéfices des conventions collectives aux artistes-interprètes travaillant à l’étranger. Elle encourage également les partenariats avec d’autres secteurs industriels permettant de garantir des conditions de travail satisfaisants pour les artistes-interprètes, par exemple sur les bateaux de croisière.