FR

10.10.2017

FIA salue la nouvelle Recommandation du Conseil de l’Europe sur l’Egalité des Genres dans le Secteur de l’Audiovisuel

Organisation intergouvernementale créée en 1949, le Conseil de l’Europe travaille à la promotion de la démocratie et des droits de l’homme sur le continent. Il développe également des réponses communes aux défis sociaux, culturels et légaux dans ses 47 Etats membres.  La FIA est reconnue par le Conseil de l’Europe comme organisation non gouvernementale internationale ayant un statut d’observateur. La FIA est ainsi membre du Conseil des OING, le pilier société civile du Conseil de l’Europe.

Le 28 septembre 2017, le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe a adopté une nouvelle recommandation majeure sur l’égalité des genres dans le secteur de l’audiovisuel.

Cette décision représente l’apogée de deux années d’intenses discussions, menées par le groupe d’experts du Conseil de l’Europe. La recommandation a été rédigée par un large éventail d’experts internationaux issus de fonds et de diffuseurs des Etats membres du Conseil de l’Europe, avec l’aide de représentants d’organismes reconnus au sein de l’industrie et d’universitaires. La FIA a activement participé a ce processus de rédaction, participants aux réunions du groupe d’experts en tant que OING et amenant son expérience significative du domaine. La FIA a pu s’appuyer sur le Cadre d’action européen sur l’égalité des genres dans l’audiovisuel de 2011, négocié et adopté par les partenaires sociaux sectoriels européens, ainsi que sur les études, projets et chartes de la FIA sur l’égalité des genres. 

La nouvelle recommandation du Conseil de l’Europe reconnaît certains problèmes inhérents au genre dans l’industrie, parmi lesquels :

- la méconnaissance de la prévalence de l’inégalité entre les femmes et les hommes ;

- les préjugés sexistes, conscients ou non, à tous les niveaux du secteur audiovisuel ; et 

- la répartition inéquitable des subventions de contenu audiovisuel entre les femmes et les hommes.

Elle cherche à promouvoir une panoplie de solutions pratiques pour répondre à ce problème.

La recommandation invite les gouvernements des Etats membres du Conseil de l’Europe à :

- revoir leur législation et leurs stratégies ;

- assurer la collecte, le suivi et la publication de données ;

- soutenir la recherche ;

- encourager le développement continu de l’éducation aux médias et

- faire évoluer les mécanismes de responsabilité.

Elle contient également une liste détaillée de méthodes de suivi et d’indicateurs de performance pour aider tous les secteurs de l’industrie audiovisuelle à collecter des données et à prendre des dispositions adéquates à partir des résultats obtenus. En outre, il existe une liste pratique d’outils de référence destinés au développement des connaissances dans ce secteur. Plusieurs événements seront organisés pour permettre la diffusion des bonnes pratiques et le partage du savoir-faire.

Le Fonds Eurimages de soutien au cinéma a joué un rôle déterminant en apportant son savoir-faire pour le contenu de la recommandation aux côtés du CDCPP (Comité Directeur pour la Culture, le Patrimoine et le Paysage) ; par ailleurs, Eurimages a mis en place toute une série de mesures visant à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes au sein de l’industrie cinématographique.