Upcoming Event - Details

21.12.2016

Dance Futures: Première réunion du groupe de pilotage

La danse est davantage une vocation qu’une profession. Mais la carrière de danseur est intense, instable et courte.

Les danseurs sont un groupe d’artistes-interprètes très dévoués. Ils se consacrent à leurs carrières avec une dévotion et une détermination qui laisse souvent peu de place pour d’autres considérations. Ils se seront entrainés et se seront produits depuis un très jeune âge et auront souvent peu pensé à leur avenir professionnel lorsqu’ils ne pourront plus danser. En tant qu’artistes-interprètes particulièrement mobiles, leur carrière les mènera à travers différents pays et systèmes, rendant difficile la construction d’une continuité quant aux droits de sécurité sociale et les rendant plus vulnérables. Du fait de la nature physiquement exigeante de leur travail, les danseurs sont également particulièrement vulnérables aux blessures.

Ce sont toutes ces spécificités qui ont décidé la FIA à demander un financement à la Commission européenne pour mener un projet portant sur les danseurs. Ce projet est intitulé « Dance Futures: Creating Transition Schemes for Dancers and Promoting Sustainable Mobility in the Dance Sector ». Mené par la FIA, en tant qu’organisation européenne de partenaires sociaux, avec le soutien d’IOTPD (Organisation Internationale pour la Transition des Danseurs Professionnels), ce projet a le double objectif d’offrir un soutien plus complet et de meilleure qualité aux danseurs dans le contexte de la mobilité, une meilleure information et protection en ce qui concerne les défis auxquels ils font face ; et de promouvoir la création de mécanisme de reconversion pour les danseurs dans trois pays sélectionnés, dans lesquels il y a un désir et un intérêt pour développer ces mécanismes.

Dans le but d’atteindre le premier objectif, la FIA révisera entièrement et relancera le passeport EuroFIA pour la danse pour s’assurer qu’il devienne un mécanisme efficace qui soit une source fiable et prête à l’usage de soutien pour les danseurs dans le contexte de la mobilité. Ce mécanisme a pour but de s’assurer que les danseurs, à jour de leurs cotisations dans leur pays d’origine, puissent accéder au soutien du syndicat local lorsqu’ils voyagent dans un pays où il y a un syndicat participant. Les syndicats européens représentant des danseurs seront invités à renouveler leur engagement envers le passeport et à ré-imaginer son utilisation et format pour en faire un outil en accord avec l’évolution technologique en développant une application pour Smartphone.

Le second objectif consistant à promouvoir la mise en œuvre de mécanismes de reconversion en Belgique, Hongrie et Espagne sera achevé par l’organisation de séminaires de travail – un par pays – rassemblant toutes les parties prenantes pertinentes, ainsi que des experts internationaux. Chacun de ces séminaires fournira une opportunité de se mettre d’accord sur une feuille de route pour la mise en œuvre de ces mécanismes.

La première réunion du groupe de pilotage a eu lieu le 8 décembre 2016. Lors de cette réunion très constructive, le groupe a discuté du renouvellement du passeport de la danse et des détails du premier séminaire sur la reconversion qui aura lieu à Bruxelles, Belgique, les 22 et 23 mars 2017.  

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez participer à ce projet.