EuroFIA - Actualités détails

11.06.2015

Conference Mondiale de la FIA sur le Spectacle Vivant – THE STAGE / Michael Quinn

par Michael Quinn

Une « vision commune » des artistes actifs dans le spectacle vivant est nécessaire s’ils veulent « se défendre contre la chute des salaires et l’affaiblissement des droits du travail ». Il s’agit là d’une des constatations les plus alarmantes de la Seconde Conférence Mondiale sur le Spectacle Vivant de la Fédération des Acteurs, organisée à Dublin, en Irlande.

Avec la pression grandissante exercée sur les contrats de travail existants, Seamus Dooley du Syndicat National des Journalistes en Irlande, a mis en garde contre le fait que de nombreux employeurs voient maintenant « la représentation collective comme une nuisance pour l’économie » et que, sans changement, une telle attitude mènerait à ce que l’emploi dans le secteur créatif devienne encore plus précaire que ce qu’il est déjà. Reconnaissant que « la liberté d’expression est problématique dans de nombreux pays », Johannes Studinger, directeur d’UNI-MEI, a appelé le secteur à « s’adresser et à atteindre les freelancers et les indépendants » de façon à renforcer les droits de négociations à une époque de croissante « antipathie envers la détresse des industries créatives ».

John Myers, ancien spécialiste de l’éducation, de la culture et des médias de l’OIT, a appelé les artistes interprètes à insister auprès des employeurs sur l’existence d’un «  arrangement contractuel commercial, plutôt que sur la relation de travail », faisant écho à de nombreuses autres personnes en insistant sur le fait que les artistes devraient défendre leurs droits en tant que « travailleurs, pas employés ». Myers a également appelé les syndicats à « travailler ensemble pour rassembler de meilleurs données de façon à développer un code de pratique ». Dooley a mis en garde contre toute diminution de droits existants et durement gagnés : « Le droit à la négociation collective sans le droit de grève est aussi utile qu’un eunuque dans un bordel ». 

Lire l'article entier (Pdf)

/Contenu uniquement disponible en anglais/