FIA NA - Actualités détails

23.10.2019

La réunion du Comité Exécutif de la FIA : bien plus qu’une simple routine !

 La réunion annuelle du Comité Exécutif de la FIA s'est tenue à Vancouver (Canada), le 1er et 2 octobre 2019. Comme toujours, la réunion a été l'occasion d'aborder des questions statutaires, mais aussi d'examiner de plus près comment la SVOD est en train de transformer l'industrie audiovisuelle en remettant en question les modèles économiques traditionnels, obligeant les syndicats à rechercher des mécanismes innovants pour monétiser le travail de leurs membres dans ce nouvel environnement. Netflix, Apple, Amazon et quelques autres conglomérats se livrent une concurrence féroce pour attirer un large public attiré par l’offre de films et séries télévisées qu'il peut regarder n'importe où, n'importe quand, contre le paiement d’une redevance mensuelle. Alors que les studios traditionnels mettent également en place des services OTT pour mettre leurs énormes catalogues directement à la disposition des abonnés dans des espaces clos, les géants de la Silicon Valley s'orientent agressivement vers des contenus originaux, dans l'espoir que - lorsque les accords de licence de contenus tiers ne seront plus renouvelés - ils disposeront de suffisamment de programmes originaux et exclusifs pour tirer leur épingle du jeu. En l'absence de sortie en salle ou d’exploitation par radiodiffusion, l'un des principaux défis consiste à trouver un moyen de migrer d’un système traditionnel fondé sur les paiements ou redevances résiduels contre un autre qui insiste à vouloir payer une prime initiale élevée, dans le meilleur des cas, et ne promet aucun revenu additionnel.

Dans l'environnement actuel de la SVOD, les choses peuvent ne pas changer fondamentalement pour un artiste-interprète si 10 personnes ou 10 millions de personnes regardent une émission ou un film. Et pourtant, le défi consiste précisément à faire en sorte que cette situation se traduise par des revenus supplémentaires plutôt que de tomber dans le piège de la rémunération forfaitaire.

Les affiliés de la FIA ont échangé des informations stratégiques sur les nouveaux systèmes de rémunération, les clauses d'exclusivité et la prévention du harcèlement sexuel dans le secteur de la diffusion en continu. Cette comparaison permet à nos membres de promouvoir un seuil élevé de protection à l’échelle internationale et de résister aux nouvelles pratiques dictées par ces géants commerciaux - ce qui peut s’avérer difficile quand les syndicats d’artistes-interprètes ne connaissent aucune autre alternative. D'autres sujets de préoccupation liés aux productions SVOD, y compris la santé et la sécurité, le genre et la diversité ou le financement de la programmation locale, ont également fait l’objet de discussions approfondies. Le Comité exécutif de la FIA a également progressé dans la définition d'une stratégie syndicale mondiale pour faire face aux multinationales qui produisent des contenus originaux dans le monde entier et appliquent un traitement souvent discriminatoire vis-à-vis des comédiens ne bénéficiant pas d'une forte représentation syndicale.

Le rôle des syndicats dans la défense du financement public des arts ainsi que leur réponse aux formes de travail non conventionnelles des artistes-interprètes en vue d’encourager des nouvelles sources de revenus ont également fait l'objet de nombreuses discussions. Plusieurs délégués ont fait état de tentatives alarmantes d’ingérence politique dans les financements publics, notamment au niveau local, et de restrictions de la liberté d'expression artistique au service des partis politiques les plus dogmatiques et radicaux. D'autres questions à l’ordre du jour portaient sur l'embauche de professionnels sur une base volontaire lors des grands événements sportifs internationaux, point sur lequel la FIA cherchera à l'avenir à obtenir le soutien stratégique des joueurs professionnels, et sur le rôle de la FIA et de ses affiliés dans la promotion d'un secteur plus respectueux de l’environnement.

Le Comité exécutif de la FIA a approuvé à l'unanimité un nouveau système de vote visant à équilibrer davantage son processus décisionnel et à corriger quelques incohérences qui sont progressivement apparues depuis la dernière révision. Grâce à une nouvelle structure d'attribution des droits de vote au Congrès, sous réserve de l'approbation finale de ses membres à l’échelle mondiale en 2020, la FIA sera mieux équipée pour exprimer les préoccupations professionnelles des artistes-interprètes du monde entier et représenter leurs intérêts légitimes.

Le Comité exécutif de la FIA a également manifesté sa solidarité aux travailleurs de l’hôtellerie, représentés par UNITE HERE ! Local 40, lors d’une grève difficile à Vancouver portant sur le renouvellement de leur contrat après plus d’un an de négociation et visant à améliorer la charge de travail, la sécurité et la sécurité de l’emploi. Deux autres résolutions ont été adoptées par acclamation en faveur du droit des créateurs de contenu employés par la chaîne de radio publique WHYYY à Philadelphie (États-Unis) de s’organiser en syndicat, et contre un projet de réforme au Brésil menaçant d’affaiblir le statut professionnel des artistes et techniciens.

 

- CE Vancouver Résolution 1: JOB ACTION BY UNITE HERE! Local 40

- CE Vancouver Résolution 2: SUPPORTING THE SAG-AFTRA ORGANIZING EFFORTS OF BROADCASTERS AT WHYY PHILADELPHIA USA

- CE Vancouver Résolution 3: UPHOLDING THE PROFESSIONAL STATUS OF PERFORMERS AND TECHNICIANS IN BRAZIL