FR

25.10.2019

Manque de protection des artistes-interprètes indépendants contre l'intimidation et le harcèlement sexuel au Japon

En mai 2019, une nouvelle loi sur le harcèlement a été adoptée au Japon, mais seuls les employés en entreprise sont protégés par cette loi. Elle ne s’applique pas aux travailleurs indépendants et free-lance ni à ceux qui cherchent un emploi. Dans son travail visant à documenter et à mieux comprendre les problèmes d'intimidation et de harcèlement sexuel concernant les artistes-interprètes, en particulier ceux travaillant en freelance, le membre affilié de la FIA, JAU (le syndicat japonais des acteurs) s'est associé au groupe de liaison indépendant du MIC et à l'association des travailleurs free-lance pour mener une enquête. Cette enquête a rassemblé 1218 réponses. 61,6% des personnes interrogées ont déclaré avoir été victimes de harcèlement. 36,6% ont déclaré avoir été victimes de harcèlement sexuel. Ils ne pouvaient pas parler: cela aurait signifié risquer de perdre leur travail.

En dépit de leurs circonstances, de nombreuses personnes - 1218 - ont répondu à cette enquête car elles ont désespérément besoin de faire changer la situation. JAU souhaite transmettre un message fort au ministère de la Santé, du Travail et du Bien-être, concernant la situation vulnérable des artistes-interprètes indépendants, dans le but d'améliorer la situation en matière de protection contre le harcèlement.

Les membres de la FIA sont invités à rejoindre la campagne en signant cette pétition, qui est toujours ouverte.