FR

10.10.2017

Une avancée pour le secteur du doublage en Hongrie: des redevances distribuées pour la première fois aux acteurs de doublage

Comme le savent trop bien les membres de la FIA, pour de nombreux artistes-interprètes l’accord donné pour l’incorporation de leurs performances dans une fixation audiovisuelle implique souvent le transfert de la totalité ou d’une partie des droits de propriété intellectuelle au producteur en échange d’un paiement initial, fixe et final. A présent, en Hongrie, il existe au moins quatre exceptions légales à cette pratique générant un revenu additionnel pour les artistes-interprètes : pour les rediffusions (d’une fixation faite par et pour un organisme de radiodiffusion) ; pour copie privée ; pour retransmission simultanée par câble ; et pour le prêt et la location. Ces exceptions légales sont une source précieuse de revenu pour les artistes-interprètes.

Traditionnellement, la plupart des films en Hongrie, qu’ils soient diffusés en salle ou à la télévision, sont doublés. Ainsi, le doublage est une source significative d’emplois et de revenu pour les acteurs dans le pays. Les acteurs de doublage souhaitaient depuis longtemps qu’une partie des revenus colletés pour l’utilisation des films soit redistribuée aux acteurs dont les performances vocales rendent les films accessibles au public local.

En 2015, avec le soutien de la section doublage de SDS, l’EJI (la société de gestion collective des droits des artistes-interprètes en Hongrie) étendait les règles de distribution aux acteurs de doublage. Les revenus d’utilisation jusqu’ici collectés et distribués uniquement pour les artistes-interprètes dont la voix et l’image constituent l’interprétation originale, pourront dorénavant être partagés entre ceux « jouant » et ceux « doublant ».

Ainsi, lorsqu’un film sera doublé en Hongrie, 65% des revenus additionnels générés iront aux acteurs originaux et 35% aux acteurs de doublage.

Une exception à cette règle existe lorsque les acteurs originaux n’ont contribué au film que par leur voix (ex. films d’animation). Dans ce cas, 100% des revenus additionnels collectés iront aux acteurs de doublage.

Une base de données concernant les interprétations de doublage a été créée en coopération avec plusieurs sites internet de fans, qui s’avèrent être d’excellentes sources d’informations quant castings d’artistes interprètes de doublage des deux ou trois dernières dizaines d’années.

La distribution des données montre qu’en 2016, 258 million HUF (environ 90.000 €) ont été distribués aux 2.250 acteurs de doublage.