FR

16.11.2020

La FIA et d'autres organisations européennes unissent leurs forces pour soutenir l'industrie cinématographique slovène profondément touchée par une impasse gouvernementale sur le financement des films

Nos organisations, représentant les auteurs, les scénaristes, les réalisateurs, les acteurs, les équipes techniques, les producteurs et les membres de la communauté cinématographique à travers l'Europe, s’unissent pour soutenir la Fédération slovène des guildes de cinéastes contre la fermeture effective de son industrie nationale, à la suite de changements administratifs qui ont permis au gouvernement slovène d'étouffer le financement de la production cinématographique slovène à un moment où le secteur traverse sa pire crise depuis la Seconde Guerre mondiale.

Pour reprendre les mots de nos collègues slovènes: « La gravité de la situation à laquelle nous avons été confrontés au cours des huit derniers mois est devenue si dramatique que la survie de l’ensemble de l’écosystème de l’industrie cinématographique et audiovisuelle slovène est désormais gravement menacée.»

Depuis mai 2020, le Centre du cinéma slovène, une agence publique de la République de Slovénie, connaît de graves difficultés administratives pour allouer un soutien financier aux projets cinématographiques qui doivent obtenir l'approbation du gouvernement au plus haut niveau. Cela a abouti à l'arrêt effectif de la grande majorité de la production cinématographique prévue pour 2020, tandis que la plupart de la pré-production et de la production pour les deux prochaines années sont suspendues.

Par conséquent, la plupart des cinéastes indépendants, des professionnels du cinéma, des acteurs et des producteurs de films indépendants n'ont pas été payés pour le travail achevé depuis novembre 2019 et sont confrontés à des perspectives de chômage à moyen terme très sombres et de pauvreté considérablement augmentées par la crise actuelle de COVID-19.

Il convient de mentionner que depuis le début de l'épidémie de COVID-19, le gouvernement slovène n'a pas mis à disposition de fonds ou de programmes de secours spécifiques pour protéger son industrie audiovisuelle alors que cette crise sans précédent se déroule.

La liberté d'expression artistique exige que les artistes et le secteur culturel en général soient indépendants et libres de toute censure gouvernementale, ingérence politique ou pressions.

Les longs retards administratifs impulsés par le gouvernement dans ce contexte calamiteux, conjugués à l'incapacité des autorités slovènes à résoudre une situation qui a des conséquences dramatiques immédiates sur les moyens de subsistance et la survie de nos collègues slovènes, sur la survie de la création audiovisuelle locale indépendante et les relations bilatérales et multilatérales avec les pays coproducteurs à moyen terme, est-elle vraiment une coïncidence?

Nous appelons les décideurs européens et slovènes à résoudre d'urgence cette situation catastrophique en relançant le dialogue avec les acteurs locaux de l'industrie audiovisuelle, en tenant soigneusement compte de ses conséquences économiques et culturelles immédiates. Nous resterons particulièrement attentifs à l'évolution de la situation alors que la Slovénie s'apprête à prendre la présidence du Conseil de l'Union européenne en juillet 2021.

Lisez la déclaration conjointe complète en anglais ici.

Regardez le film de 3 minutes de la campagne #forslofilm ici.