FR

28.07.2016

Rapport de la Conférence Finale du projet OIRA dans le secteur du Spectacle Vivant, Athènes, 15-16 juin 2016

Le projet OIRA II, mené par les partenaires sociaux européens, s’est clôturé avec un événement final qui a eu lieu à Athènes, le 15 et 16 juin 2016.

Le projet porté par FIM, FIA, UNI-MEI et Pearle* pour développer et promouvoir l’Outil interactif d’évaluation des risques (Online Interactive Risk Assessment en anglais) dans le secteur du spectacle vivant arrive ainsi à la fin de sa phase finale. Avec le soutien précieux de l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail (EU-OSHA, souvent appelée « Agence de Bilbao »), les Partenaires Sociaux Européens dans le Secteur du Spectacle Vivant et leurs consultants ont publié deux outils d’évaluation des risques : l’un orienté vers les Productions et l’autre vers les Lieux. Ces outils sont disponibles gratuitement sur: www.oiraproject.eu/oira-tools.

Cet événement était une opportunité unique d’offrir un aperçu détaillé de l’utilisation pratique de l’outil OIRA, notamment lors des tournées. L’objectif était également d’offrir un examen en profondeur du processus et des modalités pratiques pour développer un outil national, dans le cadre légal national pour un usage dans le contexte national. Plusieurs pays ont exprimé leur intérêt à poursuivre le développement d’un tel outil national et les partenaires sociaux les soutiendront dans leurs démarches.

La conférence était un échange très riche d’expériences sur la valeur d’une approche solide et conséquente à la politique de santé et de sécurité dans le secteur, ainsi que sur le défi de mettre en place une vraie « culture » d’analyse des risques, comme partie intégrante du travail dans le secteur.

La conférence s’est tenue à Athènes, au Théâtre National (bâtiment Rex) le 15 juin et à la Fondation Michael Cacoyiannis le 16 juin. Ces deux lieux étaient le cadre magnifique pour deux journées de travail très riche.

La Conférence, ainsi que le projet OIRA II dans son ensemble, étaient possibles grâce au soutien financier de la Commission européenne.

Téléchargez l'Ordre du Jour en Français