FR

30.09.2010

Déclaration de Sofia : Les partenaires sociaux européens de l’audiovisuel présentent une déclaration commune aux gouvernements de l’Union européenne pour encourager le renforcement du dialogue social dans les nouveaux Etats membres

Les partenaires sociaux européens de l’audiovisuel se sont réunis à Sofia le 30 septembre et le 1er octobre 2010 pour tirer des conclusions des cinq tables rondes régionales tenues au cours de l’année en Bulgarie, en Hongrie, en Roumanie, en Slovaquie et en Slovénie. L’objectif de ces tables rondes était de travailler à la formation et au renforcement des capacités du dialogue social dans le secteur audiovisuel dans ces pays de l’Union et de rencontrer des représentants gouvernementaux pour insister sur l’importance du soutien envers l’établissement de partenaires sociaux et leurs activités.

Ce séminaire a donné l’occasion aux participants de traiter des relations et des conditions de travail dans une discussion comprenant les spécificités du secteur de l’audiovisuel. Par exemple, les regrettables et très agressives attaques dirigées contre le secteur culturel en période de crise financière globale ont été signalées comme une tendance à combattre activement. Afin de soutenir au niveau européen l’industrie de l’audiovisuel, une certaine représentation doit être assurée.C’est pourquoi le Comité du secteur audiovisuel du dialogue social s’est engagé dans ce projet. Il espère en effet que cela mènera à une participation davantage concrète des partenaires sociaux des nouveaux Etats membres.

Le séminaire a vu les partenaires sociaux impliqués dans le Comité (CEPI, EBU et FIAPF pour les employeurs, et FIA, FIM, EFJ et Uni-MEI pour les syndicats) signer une déclaration commune affirmant leur engagement à assurer la qualité et la vigueur continues du secteur audiovisuel. Les principaux axes de ce document sont la conviction que:

1) Tous les Etats membres devraient reconnaître la nécessité et les bénéfices des associations d’employeurs et de syndicats, ainsi que la reconnaissance mutuelle entre employeurs et travailleurs

2) Il est nécessaire d’avoir solides associations d’employeurs et de solides syndicats, qui soient à même de négocier des accords collectifs afin de renforcer le dialogue social européen

3) Le dialogue social doit être considéré, développé et renforcé dans le secteur audiovisuel partout où cela se montre possible dans les pays dans lesquels il est absent.

La déclaration reprend également plusieurs propositions à suivre pour l’Union européenne, les Etats membres, les associations d’employeurs et d’employés dans les nouveaux Etats membres ainsi que pour les travailleurs et les syndicats de ces pays.

Pour lire la déclaration conjointe (en anglais), suivez le lien ci-dessous.

Déclaration de Sofia (en anglais)