FR

03.09.2015

Le Conseil de l’Europe renouvelle son engagement pour une plus grande égalité dans l’industrie audiovisuelle européenne

La conférence de haut niveau “Les femmes dans l’industrie cinématographique d’aujourd’hui: la question de l’égalité homme-femme. Pouvons nous mieux faire?” qui s’est tenue à Sarajevo le 14 août, a été l’occasion de l’adoption d’une déclaration appelant à des politiques luttant contre le manque de parité dans l’industrie audiovisuelle européenne.

La conférence était organisée par les ministères des Affaires civiles et des Affaires Etrangères et par le Festival du Film de Sarajevo dans le cadre de la présidence du Comité des ministres du Conseil de l’Europe par la Bosnie Herzégovine. Des représentants des ministères de la culture et de fonds de soutien à la production cinématographique européens étaient présents. Adil Osmanović, Ministre des Affaires Civiles de la Bosnie Herzégovine a ouvert la Conférence. Au cours de la journée, de nombreux experts de différentes organisations – dont des fonds de soutien à la production cinématographique nationaux et le réseau EWA – ont partagé des études de cas et des exemples de meilleures pratiques de leurs pays respectifs.

A la fin de la conférence, une déclaration a été adoptée. Cette dernière met l’accent sur le fait qu’« une véritable démocratie doit faire plein usage des compétences, des talents et de la créativité des femmes comme des hommes », et appelle le Conseil de l’Europe à encourager ses états membres à mettre en œuvre des politiques pour réduire le déséquilibre hommes-femmes dans l’industrie audiovisuelle européenne.

Elle propose également qu’un certain nombre d’activités soient portées par le fonds de soutien à la production cinématographique du Conseil de l’Europe, Eurimages, notamment :

  • Encourager les états membres à produire des statistiques sexués et à analyser les causes de la marginalisation des femmes ;
  • Encourager les états membres à adopter des politiques d’égalité permettant d’améliorer l’accès aux financements publics pour les femmes ;
  • Développer des mesures pour améliorer l’équilibre des genres aux postes de décision dans l’industrie ;
  • Renforcer la visibilité des réalisatrices ;
  • Susciter l’attention via des conférences, la publication d’études recensant et diffusant des exemples de meilleures pratiques ;
  • Encourager les réalisateurs à être plus attentifs à la représentation des femmes à l’écran.

Vous pouvez lire le texte intégral de la déclaration sur le site du festival de film de Sarjevo (disponible en anglais seulement)