FR

16.07.2019

Rapport de réunion de l’EuroFIA à Hambourg: 11-13 juin 2019

Groupe EuroFIA, Hambourg

Accueil par les syndicats hôtes

Discours d'ouverture par Helga Truepel

Panel avec GVL et l'Adami à la réunion entre l'EuroFIA et les SPRL

Panel de discussion EuroFIA

Représentantes de SDS Hongrie

Le groupe EuroFIA a été reçu à Hambourg par ses quatre affiliés allemands : GDBA ; VdO ; BFFS et ver.di qui ont chaleureusement accueilli les délégués et ont profité de l’occasion pour partager des exemples intéressants et des pratiques récentes venues d’Allemagne. La réunion a été ouverte par Helga Trüpel, députée européenne des Verts, active dans le comité CULT du Parlement européen. Elle est bien connue de la FIA pour sa défense des artistes-interprètes dans le contexte de la récente réforme européenne du droit d’auteur. Elle a été accueillie à bras ouverts par le groupe EuroFIA. Elle a commencé par rappeler certains aspects clés des positions politiques et des différents intérêts défendus lors de la préparation de la réforme, notant qu’alors que le but n’était pas de fragiliser ou d’abolir les droits d’auteurs, c’est ce que certains pirates avaient en tête. Le but était une production culturelle durable avec un cadre établi et des rémunérations équitables. Finalement, le compromis a été trouvé avec le soutien de la plupart des parties prenantes. Elle a également partagé trois remarques conclusives : il y a un virage vers une position plus méfiante vis-à-vis des géants de l’internet, notamment aux Etats-Unis, qui pourrait ouvrir la voie à une meilleure régulation. A ce propos, il est vital de toujours combiner liberté et responsabilité. La loi doit également être respectée en ligne et ce sujet doit être central dans les débats futurs.

La réunion annuelle entre les syndicats de l’EuroFIA et les Sociétés de gestion représentant les artistes-interprètes de l’Audiovisuel a eu lieu le 12 juin. Elle était accueillie par la société de gestion allemande GVL, représentée par Tilo Gerlach. Sans surprise, une grande partie de la réunion été dédiée à la nouvelle Directive européenne sur le droit d’auteur et les potentiels effets pour les artistes-interprètes. D’intenses échanges ont eu lieu sur différents sujets, notamment la notion de « transparence et rémunération proportionnelle » ; le mécanisme d’adaptation des contrats ; l’obligation de transparence ; et le droit à révocation. Le groupe a également bénéficié d’un exposé détaillé sur la Directive sur les programmes de télévision et de radio. La réunion s’est clôturée par une session sur le futur de l’extension de la durée de protection pour les artistes-interprètes de l’audiovisuel. De nombreux défis restent à régler en ce qui concerne la mise en œuvre de la Directive droit d’auteur au niveau national et les syndicats et sociétés de gestion doivent travailler ensemble pour assurer le meilleur résultat pour les artistes interprètes.

La réunion du groupe EuroFIA contenait plusieurs panels de discussion thématiques inspirants. Il y a eu un exchange sur le thème de la négociation collective dans le secteur du spectacle vivant commercial et les approches des syndicats dans les différents pays. Egalement en relation avec le spectacle vivant, l’un des panels s’intéressait au récent jugement de la CEJ dans le cas Sciotto concernant l’enchainement de contrats d’artiste de court terme.  Cette discussion examinait la façon dont les exceptions à la Directive sur le travail à duré déterminée dans le secteur artistique ont été approchées et encadrées dans les différents pays et les implications de ces exeptions. D’autres panels ont exploré les récents développements en relation avec les plateformes VSDA et le travail pour développer une relation industrielle avec elles, ainsi que sur le travail en cours au sein de l’EuroFIA en lien avec l’affrontement entre les règles de concurrence et la négociation collective. Enfin, il y avait également un panel, modéré par Ferne Downey, la Présidente de la FIA (qui s’est jointe au groupe EuroFIA pour la réunion), focalisé sur les nouvelles initiatives syndicales pour combattre le harcèlement sexuel, comprenant une mise à jour du travail du groupe de travail de la FIA sur le harcèlement sexuel.

EuroFIA a accueilli avec grand plaisir des intervenants venus d’Allemagne. Le premier s’appelait Norbert Hunneke, de ZAV, l’agence de casting du bureau du chômage allemand. Il s’agit d’une agence de casting respectée qui permet aux acteurs qui cherchent du travail d’en trouver, mais aussi d’une source de conseil en matière de carrière et de compétences. Le second intervenant était Lard Stubbe de ver.di, qui a fait une présentation inspirante sur les menaces pesant sur les services de radiodiffusion publics en Europe et la nécessité pour les syndicats de les défendre. Il a rappelé qu’en 2018, le Commissaire européen aux droits de l’homme a établi que les services de radiodiffusion publics étaient essentiels à la démocratie et à une communication pluraliste. Les syndicats ont un rôle à jouer dans leur défense, en tant que bons employeurs, mais aussi en tant qu’élément de la démocratie.

Une motion a été soumise au groupe EuroFIA lors de la réunion d’Hambourg. Elle appelait à soutenir Actors Union of Turkey (AUT) dans son combat pour maintenir la liberté d’expression artistique dans le secteur du théâtre en Turquie. AUT a détaillé les nombreux cas de censure et d’annulation et d’interdiction de pièces, ainsi que l’emprisonnement de deux de leurs membres pour des publications sur les médias sociaux et pour des représentations dans la rue. Le groupe EuroFIA a adopté une résolution condamnant les actions du gouvernement turc ; rappelant ses obligations sous la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de 2005 et l’exhortant à en finir avec ces pratiques répressives. Nous sommes heureux de rapporter les résultats de cette résolution et du travail d’AUT : Nazlin Nasatci et Cenk Dost Verdi ont été relâchés de prison. Vous pouvez télécharger le texte complet de la Résolution en anglais et français ci-dessous.

La clôture du la réunion était également l’occasion de rendre hommage à la longue contribution de Katalin Raksi, Hungarian Theatre Workers Union (SDS), aux travaux de la FIA et de la remercier pour son soutien et sa participation précieuse pendant toutes ces années. C’était sa dernière participation au groupe EuroFIA.

La prochaine réunion du groupe EuroFIA aura lieu à Tel Aviv, Israel, en novembre de cette année, accueillie par Shaham. La date sera communiquée prochainement.

EuroFIA Resolution regarding Freedom of Expression in Turkish Theatre

Résolution du Groupe EuroFIA à propos de la Liberté d’Expression dans le Théâtre Turc