FR

14.11.2009

Réunion du groupe EuroFIA à Londres

La seconde réunion EuroFIA de l’année 2009 s’est tenue du 14 au 15 novembre à Londres, où Equity UK a chaleureusement accueilli les membres du groupe. Celui-ci a dû passer en revue de nombreux sujets et prendre des décisions importantes en seulement deux jours. En effet l’agenda de la réunion était fort chargé, à commencer par un rapport sur les dernières évolutions de l’Union européenne sur des questions d’intérêt pour la FIA et ses membres européens: prolongation de la durée de protection avancements dans le cadre du dialogue social européen dans les comités de l’audiovisuel et du spectacle vivant collaboration avec le groupe des créateurs sur le statut des indépendants nouveau projet sur l’égalité des genres et la représentation de la femme au théâtre, au cinéma et à la télévision etc.

La réunion a aussi vu se développer des discussions concernant d’autres questions importantes. Nous avons ainsi abordé les évolutions en cours à l’OMPI et une possible position de la FIA sur la Convention de La Haye. La question de la piraterie et de ses effets n’a pas été oubliée et des mesures avancées par certains pays pour la contrer ont été présentées – notamment à travers les exemples de la France et du Royaume-Uni suivant tous deux la voie de la riposte graduée. Le droit à une rémunération pour la mise à disposition sur demande, la mobilité des artistes-interprètes au-delà de leurs frontières nationaleset les coalitions sur la diversité culturelleont également occupé nos membres lors de cette rencontre. Par ailleurs, les avancements du groupe de travail sur les danseurs et les mesures pour le rendre encore plus efficace nous ont une fois de plus rappelé l’intérêt du travail en groupe régional à l’intérieur de la FIA.

En effet, comme pour chaque réunion EuroFIA, ce fut également l’opportunité pour tous les membres du groupe de se rencontrer, de partager leurs expériences face à des problèmes communs – diminutions drastiques dans les budgets culturels de la plupart des gouvernements suite à la crise économique le défi pour les syndicats de se renouveler et d’impliquer aussi les jeunes générations d’artistes-interprètes, etc. – et ainsi de renforcer le travail effectué par la FIA et ses membres.

Plusieurs motions ont été adoptées à l’issue de la réunion et sont téléchargeables ci-dessous. L’une d’entre elles concerne la protection de la minorité slovène de la ville de Trieste en Italie et de son théâtre ne recevant plus les subsides que le gouvernement italien se doit de lui verser. Une autre motion s’attache à marquer l’engagement des membres EuroFIA à lutter contre l’adoption dans la loi finlandaise du «Work-for-hire» comme pratique contractuelle de base. Enfin, une troisième motion a été adoptée, relative au soutien à apporter à l’affilié serbe de la FIA concernant la nouvelle loi sur le droit d’auteur en Serbie.

Soutien au théâtre slovène dans la ville de Trieste
Soutien à notre membre serbe contre la nouvelle loi sur les droits d'auteur
Soutien à nos affiliés finlandais contre la loi 'Work for Hire'