FR

23.09.2005

Reunion EuroFIA à Prague

La dernière réunion EuroFIA a eu lieu à Prague, République Chèque, le 23-25 septembre 2005, avec la participation des affiliés de la Fédération dans tous les pays membres de l’UE ainsi que les pays candidats. Le débat s’est axé sur les derniers développements législatifs au sein de l’Union ainsi que sur un nombre d’activités spécifiques au groupe.

Les résultats de la dernière consultation entreprise par la DG « Société de l’Information » à propos de la révision de la Directive Télévision sans Frontières ont été amplement débattus, avec un regard particulier pour la « Conférence de Liverpool sur l’industrie audiovisuelle ». Le groupe a exprimé son inquiétude face à l’avenir de la diversité culturelle en Europe et pour les atteintes potentielles à la promotion des œuvres européennes et au soutien des productions indépendantes. EuroFIA a recommandé l’extension d’obligations comparables à celles de la directive actuelle à tous les nouveaux services télévisuels audiovisuels. Le groupe s’est aussi prononcé en faveur du maintien de la réglementation publicitaire actuelle.

EuroFIA a salué l’adoption du rapport du Comité « Emploi et Affaires sociales » du Parlement européen à propos de la directive “Services dans le Marché intérieur” et a demandé l’exemption du secteur culturel du champ d’application de cette directive. Le groupe demande aussi que ce rapport soit approuvé par le Comité « Marché intérieur », le comité spécialement chargé de ce dossier.

Le groupe a analysé les récents développements relatifs à la propriété intellectuelle: l’utilisation exponentielle des systèmes d’échange de fichiers (Peer-to-Peer) par rapport aux droits de propriété intellectuelle des artistes-interprètes ; l’initiative de la Commission européenne concernant la gestion collective transfrontalière du droit d’auteur; les négociations sur un possible traité des radiodiffuseurs en cours à l’OMPI ou encore le futur traité audiovisuel.

EuroFIA a aussi évalué le travail du groupe sur le statut de l’artiste et l’égalité des chances – la promotion de l’image de la femme dans les média. Un groupe de travail a envisagé de définir les éléments clés du statut social de l’artiste, propres aux différents modèles existants actuellement dans les états membres de l’UE, dans le but d’en promouvoir une transposition au niveau européen. EuroFIA s’est aussi fortement prononcé en faveur de la capacité des syndicats d’organiser et de représenter tous leurs membres, indifféremment de leur statut, y compris les artistes indépendants.

Encouragé par la politique européenne en matière d’égalité des chances et par l’agenda de Lisbonne, EuroFIA se fixe comme priorité d’augmenter non seulement la quantité mais surtout la qualité des œuvres européennes – en brisant les stéréotypes, en luttant contre la pénurie d’emploi pour les actrices âgées, en encourageant la formation et les systèmes de transition de carrière pour les artistes féminines.

Enfin, l’EuroFIA a salué l’adoption de la Convention sur la diversité culturelle par l’UNESCO, en dépit de la très forte opposition de certains pays. Cette Convention est le résultat de cinq années d’intenses négociations et d’efforts de la part de plusieurs Coalitions pour la diversité culturelle partout dans le monde, auxquels de nombreux membres de EuroFIA ont activement participé. La prochaine réunion EuroFIA aura lieu le 26-27 mai, 2006, à Zurich, en Suisse.