FR

24.10.2019

Décès de Dermot Doolan, ancien Vice-président de la FIA

Alors Vice-président Dermot Doolan (gauche), en conversation avec Bjorn Hoberg-Petersen, conseiller juridique de Danish Actors' Association (centre), et avec le Secrétaire Général de la FIA Gerald Croasdell, lors du Congrès de la FIA de 1979 à Budapest.

Dermot Doolan (gauche) avec le Président d'Irish Equity Padraig Murray lors de la Conférence Mondiale sur le Spectacle Vivant de la FIA, en 2015, à Dublin.

C'est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès de l'ancien Vice-président de la FIA, Dermot Doolan, le weekend dernier. Dermot était un membre fondateur et l'ancien Secrétaire de Irish Actors' Equity Association et le premier Secrétaire de ITGWU Division Culture. Il était un fervent défenseur de la coopération internationale entre les syndicats d'artistes-interprètes, comme le révéle le fait qu'il ait été Vice-président de la FIA de 1976 à 1979. Figure reconnue et appréciée au sein de la fédération, il a servi inlassablement dans les comités FIA et a participé activement à tous ses travaux. On se souviendra de lui pour son travail mais aussi pour sa chaleur et sa gentillesse. Il a eu un rôle de leader durant la période de développement de la Recommandation sur le Statut de l'Artiste à l'UNESCO. Le texte de 1980 qui en résulta est toujours aujourd'hui un point de repère pour les artistes-interprètes à travers le monde.

L'une de ses contributions les plus pérennes à la FIA a été le développement du " groupe du marché commun ", maintenant connu comme le groupe EuroFIA. L'établissement du marché commun européen (auquel l'Irlande a accédé en 1973), et qui deviendra plus tard l'Union européenne, a renforcé l'importance de la coopération au niveau européen, notamment entre les syndicats affiliés à la FIA. Cette coopération a été défendue dès le départ par Dermot Doolan, permettant ainsi à la Fédération d'être équipée pour donner son avis sur les questions traitées par les institutions européennes à Bruxelles et à Strasbourg, notamment en relation avec la production cinématographique européenne et les droits des artistes-interprètes. Il a accueilli le groupe à Dublin en 1974 ainsi qu'en 1984 et a été un participant actif au sein de celui-ci pendant de nombreuses années. Au congrès de la FIA en 1985, il a fait un rapport quant à la première ébauche de la Directive Télévision sans Frontière ainsi qu'au travail en cours pour créer un Fond européen du film : de premières étapes vers un cadre politique bien établi aujourd'hui et dans lequel la FIA a été impliquée dès le départ. Le groupe EuroFIA reste un regroupement régional fort, cohérent et coopératif au sein de la Fédération et la FIA est reconnaissante à Dermot Doolan pour le temps et l'énergie qu'il y a dédiés.

Dermot était un mari bien-aimé de sa défunte épouse Eta et un père aimant pour Jean, Mimi, Mark, Adrienne et Orla. Nous leur adressons nos sincères condoléances.