FR

11.06.2014

Solidarité avec les travailleurs du service public de radiodiffusion grec, ERT: un an déjà

La fermeture d’ERT dans la nuit du 11 juin 2013 a créé une véritable onde de choc au sein de la communauté internationale. La vague de protestations qui en a suivi n’a laissé aucun doute sur la consternation suscitée par la décision unilatérale du Premier ministre grec Samaras de fermer un service public de radiodiffusion ancien et respecté.

La récente réunion du groupe EuroFIA à Athènes, en Grèce, était l’occasion idéale pour faire un point sur le combat actuel et unique des travailleurs d’ERT pour maintenir le service de radiodiffusion en vie. Grâce à l’opération «ERT Open», ils continuent d’assurer, contre vents et marées et avec des ressources minimales, la mission de service public de radiodiffusion en Grèce. Ceci alors que l’indépendance du nouveau soi disant service public de radiodiffusion NERIT, qui n’offre que des programmations minimales et régionalement fragmentées, est douteuse et qu’il opère sans contrat propre ou procédures de sélection transparentes et ouvertes pour son personnel.

Les services publiques de radiodiffusion bénéficient de la protection de l’Article 10 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme (CEDH), en vertu du rôle essentiel de la radiodiffusion publique sans une société démocratique. Les standards européens développés par l’Union européenne et le Conseil de l’Europe sont à l’origine d’un model audiovisuel européen qui exige l’établissement de médias de service public durables, indépendants et pluralistes.

Le groupe EuroFIA exprime sa solidarité avec les travailleurs d’ERT Open dans leur combat pour préserver la diversité culturelle, la démocratie, l’accès à l’information, la qualité des divertissements et des contenus, le pluralisme des médias et la mission de service public de radiodiffusion en Grèce. Lorsqu’ils étaient à Athènes, un grand nombre de membres de l’EuroFIA ont pris le temps d’enregistrer des témoignages personnels de leur soutien et de leur solidarité envers ERT. Le groupe EuroFIA appelle le nouveau Parlement européen et la Commission européenne à exiger du Gouvernement grec qu’il rétablisse un service de radiodiffusion public authentique et indépendant, qui puisse véritablement remplir sa mission de service public envers le peuple grec.

Pendant sa réunion à Athènes (5-7 Juin 2014), le groupe EuroFIA de la Fédération Internationale des Acteurs a également affirmé son plein soutien au Syndicat grec des acteurs dans leur combat pour avoir à nouveau un salaire minimal négocié et des conditions de travail décentes. Lire la résolution: