FR

26.06.2014

Un lieu historique pour la Conférence Mondiale 2015 de la FIA sur le Spectacle Vivant

Le compte à rebours est lancé! Dans maintenant moins d’un an aura lieu la Conférence Mondiale de la FIA sur le Spectacle Vivant 2015 (WLPC). La Conférence, qui rassemblera des professionnels, et des représentants syndicaux et industriels du monde entier pour discuter des défis, des meilleures pratiques et des tendances actuelles dans le secteur du spectacle vivant, aura lieu à Dublin, en Irlande, du 4 au 6 juin 2015.

Le groupe de travail sur la Conférence mondiale sur le spectacle vivant a tenu sa première conférence téléphonique à la fin du mois de mai. Les discussions ont été inspirées et constructives. De nombreux sujets ont été abordés notamment le format de la conférence, les potentiels intervenants et panélistes, l’enquête sur la situation dans le secteur du spectacle vivant (les membres de la FIA devraient recevoir prochainement le questionnaire) mais aussi des questions relatives à l’organisation. Les membres du groupe de travail se sont montrés enthousiastes quant au choix de Liberty Hall, lieu historique, situé au cœur de Dublin.

Siège de SIPTU (Services, Industrial, Professional, and Technical Union) – le syndicat d’accueil de la Conférence –Liberty Hall occupe une place à part dans l’histoire syndicale irlandaise. Au coin de Beresford Place et d’Eden Quay, le bâtiment original a longtemps été un hôtel avant de devenir la forteresse personnelle d’un républicain irlandais, leader socialiste et syndicaliste connu pour son rôle majeur lors de l’insurrection de Pâques 1916: James Connolly. Travaillant aux côtés de James Larkin au sein de l’Irish Transport and General Workers Union, Connolly est à l’origine d’une série de grèves qui a culminé avec l’échec du lock-out de Dublin en 1913 et la création de l’Armée citoyenne irlandaise, organisation armée et bien entrainée qui avait pour objectif de défendre les travailleurs et les grévistes. Plusieurs journaux ont été imprimés au sein de Liberty Hall, parmi eux: l’Irish Worker, le Worker and le Workers’ Republic de Connolly. Avant l’insurrection de Pâques, Liberty Hall servait d’usine de fabrication de munitions. Les bombes et baïonnettes de l’insurrection imminente y ont été fabriquées. C’est dans la rue en face de l’édifice que les leaders de l’insurrection se sont rassemblés avant leur marche jusqu’à la Poste centrale ce lundi de Pâques. Le bâtiment est alors resté inoccupé ce que les autorités britanniques ignorées puisqu’elles ont choisi Liberty Hall comme première cible pour les obus. Le bâtiment a été entièrement détruit par l’artillerie britannique pendant l’insurrection mais soigneusement restauré par la suite. Néanmoins, à la fin des années 1950, Liberty Hall a été déclaré dangereux et démoli. Le bâtiment actuel a été construit entre 1961 et 1965.

Nous sommes très heureux de pouvoir vous accueillir prochainement dans ce lieu historique.