FR

17.03.2014

Le Comité du Dialogue Social Sectoriel Européen du Spectacle Vivant adopte une motion commune:

en faveur du maintien du régime d’assurance chômage des intermittents du spectacle en France

En France, les artistes et techniciens du spectacle sont engagés quasi-systématiquement en tant que salariés. En tant qu’employés, ils bénéficient comme les autres travailleurs d’un dispositif d’assurance chômage, intégré dans le régime interprofessionnel, mais adapté à leurs conditions d’emploi, caractérisées en général par la discontinuité des contrats et la nature temporaire de certains emplois. Grâce à ce dispositif, près de 100.000 professionnels peuvent vivre de l’exercice de leurs métiers.

Dans le cadre de la renégociation de la convention générale d’assurance chômage, les partenaires sociaux européen du spectacle vivant (la Ligue Européenne des Associations d’Employeurs des Arts du Spectacle - PEARLE et l’Alliance Européenne des Arts et du Spectacle Vivant - EAEA formée par les fédérations syndicales internationales FIA, FIM et UNI MEI), apportent leur soutien aux organisations professionnelles françaises, porteuses depuis longtemps d’un projet de réforme de ce régime, plus juste et plus efficient. Ils appellent les partenaires sociaux interprofessionnels français, ainsi que les pouvoirs publics, à étudier sérieusement ce projet dans les meilleurs délais, et à intégrer ses préconisations, qui répondent aux besoins des entreprises et aux travailleurs de notre secteur, générateur de richesses tant économiques que culturelles.

La Motion adoptée est disponible dans son intégralité en Français, Anglais, Espagnol et Allemand ci-dessous.

Motion Intermittant FR EN ES DE