FR

19.10.2016

Célébration de la diversité sous toutes ses formes au 21ème Congrès mondial de la FIA

Près de 150 délégués syndicaux venus de plus de 50 pays du monde se sont rassemblés dans la ville dynamique de São Paulo pour participer au 21ème Congrès mondial de la Fédération Internationale des Acteurs, accueilli par SATED/SP, syndicat représentant les artistes-interprètes et techniciens dans la métropole brésilienne. C’est la deuxième fois dans l’histoire de la Fédération qu’un Congrès se tient sur le continent  latino-américain. Véritablement cosmopolite, ville melting-pot et accueillant certaines des plus grandes diasporas du monde, São Paulo était l’endroit idéal pour célébrer la diversité – thème central du Congrès. 

FIA et ses membres sont engagés à promouvoir l’égalité des chances en matière d’emploi et la non-discrimination pour les artistes-interprètes, quelque soit leur genre, âge, race, origine ethnique ou sociale, religion ou convictions, caractéristiques génétiques, opinions politiques, appartenance à une minorité nationale, handicap, orientation sexuelle, identité ou expression sexuelle. L’extraordinaire variété des délégués au Congrès de la FIA  était un reflet exact de ce pour la fédération supporte lorsqu’elle parle, d’une voix, au nom de tous  les artistes-interprètes. « Nous sommes fières du travail que nous faisons, dans la mesure où nous nous efforçons d’améliorer les  modalités et conditions pour les artistes-interprètes dans le monde et que nous travaillons pour qu’ils puissent s’épanouir dans leur vie professionnelle, grâce à des opportunités d’emploi uniquement basées sur leur talent » a déclaré Ferne Downey, unanimement élue à la tête de la fédération pour un second mandat en tant que Présidente. 

Comme l’a révélé un récent sondage global de la FIA, les artistes-interprètes LGBT font partie des plus vulnérables de notre communauté et sont toujours discriminés, en particulier lors des castings. La résistance à laquelle ils font toujours face lorsqu’ils veulent d’exprimer librement sur les défis qu’ils rencontrent en fait des défenseurs particulièrement puissants d’une plus grande diversité et d’un environnement respectueux dans le secteur des médias et du spectacle. « Nous ne pouvons simplement pas être fidèles à nous-mêmes à moins de parler et de se battre pour tous les artistes-interprètes - a déclaré Dominick Luquer, Secrétaire Général.  La solidarité est profondément  gravée dans notre ADN et cela signifie être au côté de nos membres qui luttent le plus. Nous faisons front commun et nous préoccupons les uns des autres. Dans ce monde globalisé, chacun d’entre nous compte. » Comme l’a déclaré l’actrice transgenre Lisa Crazy « lorsque les personnes LGBT portent le flambeau et sont au premier rang du combat pour l’inclusion et l’égalité, le changement social qu’ils engendrent est au bénéfice de tous. » 

Durant une semaine intense de réunions, comprenant les réunions de tous les groupes régionaux et linguistiques et de des principaux organes politiques, les délégués ont passé en revue le travail et le militantisme de leur fédération, échangeant les meilleures pratiques et élaborant de nouvelles stratégies pour rester au sommet. Adoptant unanimement 33 motions, le Congrès de la FIA a établi de nouvelles priorités d’action, dans les domaines de la propriété intellectuelle, de l’accès aux droits  fondamentaux du travail, de la santé et de la sécurité, de la formation et de la transition professionnelle, de la solidarité et du renforcement des capacités, des double standards dans les productions internationales, et bien sûr de la diversité et de l’inclusion -  tout en réagissant  à des  menaces immédiates pour les  libertés fondamentales affectant les artistes-interprètes de plusieurs pays, mais aussi leur capacité à gagner leur vie convenablement et à travailler dans un environnement sûr. 

Le Congrès de la FIA a renforcé les liens entre la FIA et  le mouvement syndical plus large, avec plusieurs orateurs invités – de la confédération brésilienne UGT et des fédérations syndicales internationales UNI, UNI MEI et FIM -  s’engageant à se soutenir et à coopérer pour aider à promouvoir la cause des artistes-interprètes dans un monde de plus en plus global, contrôlé par quelques grandes entreprises. Les syndicats doivent forger de nouvelles alliances et commencer à  penser différemment pour  faire respecter les droits du travail à tous les niveaux de production, de l’international au local ; le Congrès de la FIA doit  établir un programme clair et ambitieux pour amener davantage d’égalité et d’équité dans l’industrie. Les nouvelles formes d’emploi entrainant davantage de précarité et d’insécurité dans notre secteur, les syndicats doivent atteindre une force de travail de plus en plus atypique et trouver des façons innovantes de résister à l’érosion des droits fondamentaux, tout en étendant les frontières de leur juridiction aux formes moins conventionnelles de contrats. Le Congrès de la FIA  se réjouit du soutien de l’OIT dans la promotion du rayonnement des droits du travail fondamentaux au-delà des formes traditionnelles d’emploi pour s’assurer que tous les artistes-interprètes, quelque soit  la nature de leur relation de travail, puissent rejoindre un syndicat et bénéficier  des négociations collectives. 

Le nouvel environnement numérique offrant toujours de nouvelles opportunités aux artistes-interprètes, et la possibilité d’atteindre un public véritablement global, le Congrès de la FIA  s’est attardé que la différence de valeur qui les empêche souvent d’obtenir un juste retour de l’exploitation en ligne de leur travail. Les opportunités se présentant à l’échelle internationale pour encourager un partage plus équitable des revenus du numérique dans notre secteur, FIA est déterminée à continuer sa campagne pour une protection forte de la propriété intellectuelle pour les artistes-interprètes et à jouer un rôle constructif dans la mise en œuvre de mécanismes de rémunération efficaces. Le Congrès de la FIA  a  souligné l’importance de la ratification du Traité de Beijing de l’OMPI comme priorité fondamentale pour la FIA dans son combat pour faire respecter les droits économiques et moraux dans le secteur de l’audiovisuel, grandement nécessaires dans de nombreuses parties du monde.

La FIA peut regarder avec confiance vers les quatre prochaines années, sachant que la Fédération est entre de bonnes mains, avec  un leadership nouvellement élu engagé et une base importante de membres. Notre Congrès a prouvé encore une fois que la FIA continue d’être une voix forte pour les artistes-interprètes dans le monde, avec la volonté et la détermination de mettre la barre plus haut pour faire face aux nouveaux défis. Nous sommes la diversité, et c’est là qu’est notre force. 

Cliquer ici pour accéder à toutes les motions approuvées par le Congrès de la FIA. 

Une sélection de photos du Congrès de la FIA est disponible sur notre compte Flickr

Credits photo: Rodrigo Ono