FR

25.07.2017

En finir avec la violence et le harcèlement envers les femmes et les hommes dans le monde du travail: répondez au questionnaire et rejoignez la campagne

 

La violence et le harcèlement sur le lieu de travail ont un impact non seulement sur les travailleurs et les employeurs, mais aussi sur leurs familles, les communautés, les économies, et la société dans son ensemble. Ils impliquent des formes multiples de violence physique et psychologique qui affectent les personnes de façon variée, et dépendent de nombreux facteurs, dont le genre, la classe sociale, la race, les rapports de pouvoir. Les femmes sont particulièrement vulnérables à la violence et au harcèlement au travail, qui entravent leur indépendance et émancipation financière. Afin de s’assurer que les employeurs fassent de ce problème une priorité, et prennent les mesures appropriées pour prévenir et s’attaquer aux cas de violence et de harcèlement, le thème sera abordé spécifiquement lors de la Conférence OIT de 2018.

Lors de sa 328e session, les membres du Conseil d'administration du BIT ont approuvé les travaux et les points de vue des experts et ont reconnu que les normes actuelles de l'OIT sont trop limitées pour lutter contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail. En conséquence, ils ont tous accepté qu'un nouvel instrument avec un principe de tolérance zéro est nécessaire. Bien qu'il y ait un large soutien de tous les mandants de l'OIT, il existe des divergences par rapport à la portée du nouvel instrument; Alors que les travailleurs souhaitent voir l'adoption d'une convention (un traité contraignant ouvert à la ratification), les employeurs préféreraient adopter une recommandation (lignes directrices non contraignantes).

La première discussion sur le nouvel instrument aura lieu à la 107e session de la Conférence internationale du Travail, en juin 2018. Un aspect important de la nouvelle norme sera la reconnaissance de la liberté d'association et du droit de négociation collective comme cruciaux pour lutter contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail, en particulier la violence sexiste, qui est transversale et prévaut dans toutes les formes de violence et de harcèlement.

Le programme et les étapes préparatoires de la 1ère discussion à la Conférence internationale du Travail est le suivant:

• 30 avril 2017 - Dépôt du rapport préliminaire contenant un synopsis de la loi et de la pratique accompagné d'un questionnaire;

• 22 Septembre 2017 - Date limite pour la réception des réponses au questionnaire

• Mars 2018 - Envoi du premier rapport aux gouvernements

• Juin 2018 - Première discussion à la 107e session de la Conférence

Les centrales syndicales nationales et les gouvernements ont une opportunité unique de s'impliquer en remplissant un questionnaire sur les expériences des travailleurs et en fournissant des preuves de la violence sexiste à travers de multiples secteurs de travail. Le questionnaire doit être soumis au BIT au plus tard le 22 septembre 2017 afin d'être discuté lors de la Conférence du BIT de 2018.

Les syndicats d'artistes-interprètes sont bien placés pour représenter le secteur culturel et prendre position face à ce problème omniprésent et discriminatoire. Nous invitons tous les membres de la FIA à agir en faveur de la Convention, accompagné d'une Recommandation. Sans une recommandation en plus de la Convention, l'instrument ne sera pas contraignant.  

Afin de promouvoir la création d'une norme internationale par l'OIT, la CSI (Confédération Syndicale Internationale) a conçu une campagne pour mettre fin aux violences sexistes au travail. Nous vous invitons à télécharger leur ‘Toolkit’ dédiée et à visiter la page Web de la campagne.